New Eden ! Index du Forum
New Eden !
Un jour vous vous reveille sur une ile sans vous souvenir de votre arrivee.. Ou alors vous etes riche et decidez de vous y rendre.. Forum de RPG yaoi/yuri/hentai
 
New Eden ! Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Kazimir Zinoviy

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    New Eden ! Index du Forum -> La premiere etage vers le jeu -> Hors RPG -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kazimir Zinoviy
Nobles

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 2
Localisation: Chez Dahmer
Savez-vous que ce forum est Yaoi/Yuri/Hentai?: OUI
Avez-vous plus de 16 ans?: OUI
Employé votre fonction: Riche chômeur

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 13:39 (2010)    Sujet du message: Kazimir Zinoviy Répondre en citant

♂ Identité ♂  

Nom: Zinoviy
Prénom: Kazimir
Surnom Kazim/Kaz
Age: 25 ans
Orientation sexuel : Préfère ses congénères à ses opposés, donc homosexuel
Profession : Riche (chômeur)


♂ Portrait physique de votre personnage ♂  

Kazimir est russe. Il a donc hérité les caractéristiques de ses contrées. La pâleur de son visage ainsi que la douceur de sa peau et sa perfection est due à ses origines russes. Cependant il n’a point hérité leur haute taille ainsi que leur carrure musculeuse. Son corps est fin mais élancé, il est loin de ressembler à une asperge ni une armoire à glace, son corps reste dans les normes, mesurant dans les un mètre soixante dix neuf. Ses cheveux sont très longs, lui arrivent presque jusqu’à la taille, cependant quelques mèches plus courtes flottent gracieusement sur son cou diaphane, le mettant encore plus en valeur. Le jeune homme les gardes toujours attachés dans une queue de cheval désordonnée mais loin d’être vulgaire. Sa couleur est châtain avec des reflets miel et quelques mèches sont teintées d’une couleur bleutée, accentuant son charisme. Le bleu améthyste de ses prunelles lui donne l’apparence d’un chat, une couleur inhabituelle. Ses yeux en amande sont couverts d’un fin fil de duvet de la même couleur de ses cheveux. Le reste de son visage reste assez fin, un nez petit et pointu, des petites lèvres brillantes d’où la permanente une couche de salive qui se trouve dessus. Oui à premier abord et sans qu’on s’intéresse au reste de son corps, on peut facilement dire que c’est une femme, une chose qui l’énerve plus qu’autre chose car d’une façon comme une autre, son androgéniété le dérange fatalement. Le jeune homme a des tatouages assez discrets sur son corps à la peau cristalline, au niveau de son cou, le poing gauche et sur son aine droite.
Coté habits, Kazimir s’habille principalement de fringues assez décontractés. Des jeans serrés ainsi que des pull cintrés. Ca lui arrive de s’habiller d’une façon assez excentrique adoptant des matières dures comme du cuir ainsi que des new rock.



♂ Portrait psychologique de votre personnage ♂  

A premier abord on l’aperçoit comme un jeune homme souriant pétant la forme et transpirant la vie …. Grave erreur est celle de se méfier à l’apparence ainsi que le coté superficiel de celle-ci. Kazimir est tout sauf un jeune homme équilibré, le genre qui ne souffre d’aucun problème d'ordre psychopathologie. Non seulement le jeune russe est bourré de défauts incalculables mais aussi il a des troubles d’ordre psychologique en l’occurrence il ne montre jamais son vrai caractère, ni son vrai visage. Depuis un bail il s’est glissé dans la peau d’une autre personne laissant paraître ce que les autres veulent voir, son coté souriant et sympa mais à dire vrai ce n’est qu’une carapace. Il n’est pas spécialement gentil ou disant plutôt qu’il est gentil quand il veut et avec qui il veut. Ca dépend de son humeur aussi. Le jeune homme n’est pas vraiment quelqu’un de froid, cependant il dégage des fois une aura pathétique qui finit par déranger ses interlocuteurs. Il a aussi un coté manipulateur et calculateur très développé sans oublier un coté sarcastique et permanent dans sa personne.

Un autre point notable, à cause d’un passé plus au moins prématuré, le jeune homme ne se laisse point dominé, soit dans sa vie quotidienne soit dans des situations bien particulières d’ailleurs son corps garde quelques séquelles de sa vie au près de son paternel et il ne fait rien pour les dissimuler sous une tonne d’habits.
Il est aussi ce qu’on appelle une personne sans gêne, en l’occurrence il pose des fois des questions qui peuvent mettre mal à l’aise son interlocuteur et fatalement il ne le remarque point. Etant une personne très ouverte et qui prend ses aises très facilement.
Le seul moment où Kazimir devient ce qu’il est vraiment, quelqu’un d’introverti et de renfermer quand on fait référence à son physique et encore on ne sait jamais comment sera sa réaction.

Quant à ses manies, le jeune homme se pince continuellement le nez et ronronne quand on le fait, il fait aussi un étrange son avec sa bouche ressemblant à un claquement de langue quand il est agacé, il fronce du nez par habitude mais aussi quand il est concentré à jouer du piano. N’oubliant pas le fait que ça lui arrive constamment de s’endormir debout ou dans divers endroits comme dans un bar ou même dans la rue. Quand il a envie de dormir et bien il s’endort ne tenant pas compte de l’endroit où il se retrouve. Il mange tout le temps aussi sans pour autant prendre un gramme. Il est tout simplement amoureux des sucreries et il a tout le temps une sucette entre les lèvres.

♂ Son histoire ♂  


Né en pleine canicule et de deux parents loin d’être normaux et ordinaires, Kazim a vu le jour le soir d’un premier août dans une ville où d’habitude le soleil ne pointe jamais le bout de son nez toujours tapissée sous une couche de glace incitant les habitants à sortir déguisé en des hommes de pole nord. Mais cet été là, la ville qu’est Moscou a connue une saison pour le moins inhabituellement chaude et presque étouffante. C’est dans ces conditions que le jeune homme sous le nom de Kazimir Zinoviy est venu dans ce monde qui l’avait accueillie les bras grands ouverts lui promettant une vie agréable avec ses deux parents. Son père était un riche noble d’un certain age qui avait épousé une jeune femme d’une beauté époustouflante sans éprouver le moindre sentiment à son égard. Et c’était réciproque de la part de son épouse sous le nom de Elda.
C’est dans une atmosphère plus au moins hostile que le jeune russe avait grandit. Sa mère lui portait un intérêt minimal qui se résume à lui donner sa nourriture. Donc il a grandit auprès des nourrices n’ayant jamais vraiment sentit l’amour de sa mère ni son père d’ailleurs qui ne rentrait à la maison familiale que pour s’endormir ou engueuler sa femme et surtout dicter la conduite de son fils.

A six ans Kazim intégra une école prestigieuse de la ville et comme tout enfant il a vu dans cette perspective une façon de voir autre chose que ses parents ou les nourrices. Hâtive espérance puisque dès son arrivée il est devenu le souffre douleur de tout ses camarades de classe. Cartable dans la poubelle, des vêtements déchirés ainsi que des insultes du genre « t’es pas un garçon, t’es une fille » était devenu son quotidien. Il avait adopté ce rythme là pendant des mois ne disant mot à ses parents sauf qu’un jour son père était venu le chercher et par malheur il avait entendu les racontars de ses camardes de classe. Tous père dans une situation pareille soutient son fils lui demandant de ne pas entendre les dires des autres. Tout père réagira de cette façon, tous sauf son père à lui. Pendant de longues années il le maltraitait lui sifflant des insultes, lui disant qu’il ressemblait à une fille et qu’il devait être un homme, un vrai. Chose que Kazimir ne comprenait point, se disant qu’il est une erreur de la nature. Elda, sa mère s’était enfuie à ses neuf ans, ne supportant plus l’atmosphère militariste que son époux avait imposé à son fils. Elle était partit et n’était plus jamais revenue. Bien entendu son père avait trouvé dans son fils le parfait coupable de ses propres malheurs et c’était ainsi qu’il l’enferma dans leur palais. Ses journées se résumaient en des entraînements chaotiques ainsi qu’une éducation pour le moins sévère. Son père pensait que de cette façon son fils deviendra un « vrai » homme. Malencontreusement Kazimir devint quelqu’un d’introverti et extrêmement froid, le seul moment où il se sentait vraiment « bien » était quand ses doigts cavalaient sur les touches de piano produisant un son qui l’évadait d’une existence accablante, d’un quotidien routinier et d’un achoppement extrême.

A ses vingt ans, le jeune russe avait déjà développé un caractère assez énigmatique, souriant quand on le lui demandait et faisant tout ce que son père lui demandait de faire, sans rétorquer ni brancher. Il était devenu tout simplement un pantin entre les mains de son père et c’est peut être pour cette raison qu’il l’autorisa à sortir du palais. D’ailleurs ce jour là, une sorte d’appréhension et d’envie de voir le monde explosa à l’intérieur de son être. Voir le soleil et se balader avec les autres, il en avait envie. Une servante l’avait accompagné et tout au long de cette promenade, Kazim n’a pas quitté un seul instant la vieille femme. Tout lui semblait bizarre et extrêmement nouveau. Il voulait tout toucher, tout découvrir, comme un prisonnier qui venait, pour la première fois, visiter un nouveau monde. Heureusement ce n’était pas la seule promenade cependant il ne sortait jamais seul, et cette fois c’est le fils de cette femme qui l’accompagna. Il s’appelait Ulrich et avait presque le même âge que le jeune russe. C’est avec lui que Kazim avait bu son premier café loin du palais, c’est avec lui qu’il s’est assit sur un banc dans le parc pour contempler les pigeons. Et c’est avec lui qu’il s’était donné au plaisir de la chaire découvrant ainsi son penchant pour ses congénères, chose qu’il garda secret. Et Ulrich n’avait dit mot à quiconque et même quand il a quitté la Russie pour ses études en Europe, il avait emporté ce secret avec lui. D’ailleurs ce jour là, le russe avait pleuré pour la première fois de sa vie, regrettant un ami, regrettant la seule personne qui le comprenait et faisait son maximum pour le voir heureux.
Il s’était longtemps enfermé sur lui-même jouant des airs sur les touches noirs et blanches histoire d’extérioriser le mal être qui trottait dans son esprit. Il ne parlait plus et le semblant de communication qu’il arrivait à entamer s’était envolé.
Il avait quitté le palais un ans plus tard, pour se rendre à un concert dont il a entendu parlé depuis des mois. Et c’est en compagnie d’un de leur employé de palais qu’il pénétra dans la grande salle du théâtre prenant place dans un petit pavillon que son paternel avait acheté. Les airs mélancoliques ainsi que les voix tristes qui résonnaient dans ses oreilles, lui donnaient la chair de poule et une envie pressante de chialer le submergea soudainement. Il se leva sans dire mot et se précipita dans le couloir pour reprendre sa respiration. Une main qui s’était posée sur son épaule le fit légèrement sursauter mais la vue d’un petit sourire ainsi qu’un regard inquiet le rassura.
- Monsieur, vous allez bien ?
*En voila un bon début, il ne m’a pas prit pour une fille*

C’était la première chose à quoi Zim avait pensé. Il hocha lentement la tète et passa une main sur son front.

- Oui je vais bien, j’ai juste besoin d’un verre d’eau.

Tel un parfait hôte, le jeune homme qui s’appelait Vladimir lui apporta un verre d’eau et l’incita à s’asseoir pour se reposer. Un petit sourire, un regard provocateur les avaient conduit droit aux toilettes des hommes pour célébrer une rencontre loin d’être habituelle. Et malgré le péché qu’ils ont accomplie, leur rencontre ne s’était pas arrêté au stade du plaisir au contraire, Vladimir avait insisté pour revoir Kazim ce qui n’avait point déplu au jeune noble.
C’est ainsi qu’ils se sont revus plusieurs fois, apprenant à se connaître mutuellement ne se doutant point que cette alchimie qui s’était installé entre eux pouvait engendrer ce qu’on appelle l’amour. Dim de son coté disait ses sentiments à haute voix, n’ayant point peur mais c’était pas le cas de Kazim. Il n’avait jamais dit un seul « je t’aime » alors qu’à chaque rendez vous il était déterminé à lui avouer ses sentiments.
Un soir, le jour de ses vingt quatre ans, Kaz avait rassemblé tout son courage pour avouer son amour sauf qu’une surprise de taille l’attendait.
En effet, le châtain se rendit au lieu de leur rendez vous habituel, prêt du théâtre municipal, mais il y avait aucune trace de Dim. Il ne s’était pas découragé et avait attendu plusieurs heures se laissant frigorifier sous la neige. Finalement il daigna se renseigner auprès des employés du théâtre.
L’un d’eux le questionna sur son identité avant de lui tendre une enveloppe. C’est les mains tremblantes et le cœur battant la chamade que ses yeux lisaient les lignes. Quelques mots arrivèrent à pénétrer dans sa tète, juste un « je suis partit parce que je n’arrive plus à être le seul qui t’aime » ainsi qu’un « je vais me marier avec ma cousine, ne tentes pas de me retrouver ». Oui c’était tout ce qu’il avait retenu d’une longue lettre.
Bizarrement il ne s’enferma pas cette fois, non, il ne pleura même pas. Il était juste dans une sorte d’état léthargique comme quand son père l’insultait. Oui c’était le même état. Il resta ainsi de longues semaines avant d’entendre parler de New Eden, l’île coupée du monde. Sans trop réfléchir il fit ses bagages et se dirigea vers cette île. D’ailleurs il a bien fait vu les projets que son père avait pour lui, en l’occurrence lui trouvait une belle jeune femme à épouser.



♂ Divers ♂

Il avait trouvé dans l’automutilation une sorte de paix surtout à la vision du sang qui gicle de ses poignets. Il porte des foulards pour cacher les cicatrices.


♂ Code ♂
 CODE BON   
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Jan - 13:39 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dunkan Rokugo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Jan - 19:04 (2010)    Sujet du message: Kazimir Zinoviy Répondre en citant

Parfait ^^ Bienvenue sur New Eden Kazimir, excellente fiche (surtout l'histoire d'amour avec Dim très émouvante ^^)
Je suis ravi de te dire que tu peux aller à l'accueil du chateau pour prendre les clés de ta suite
Passe un excellent séjour avec nous 


Les Admins de New Eden
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:55 (2017)    Sujet du message: Kazimir Zinoviy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    New Eden ! Index du Forum -> La premiere etage vers le jeu -> Hors RPG -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom